Les hauteurs de Buenos Aires

C’est un dimanche de juin, en fin d’après midi, que j’ai entrepris l’ascension d’un échafaudage pour atteindre le toit d’un immeuble de Buenos Aires, à deux pas de la Plaza de Mayo. Après avoir fais quelques repérages sur les lieux les jours précédents et étudier la façon dont j’allais m’y prendre pour atteindre l’escalier de fer de l’échafaudage, je me sentais prête à franchir le pas.  Il m’a fallu atteindre une petite plateforme située à 3-4m du sol environ avant de pouvoir emprunter l’étroit escalier menant au sommet. Après 15 min d’hésitation , je décidai d’ignorer les dizaines de piétons et attaquai l’escalade. Plus c’est gros, plus ça passe… Pour ne pas éveiller les soupçons, il faut agir comme si c’était normal. Oui, même si il s’agit de grimper un échafaudage…

C’était la première fois que j’allais seule sur un toit aussi haut et le plaisir d’arriver au sommet et d’admirer la vue fut total.

En haut d’un édifice c’est d’abord le silence qui surprend. Toute la vie et l’animation de la ville sont restées en bas, et les bruits ne parviennent pas jusqu’au toit, tout semble lointain alors que tout est si proche. Puis la vue à 360° est incroyable, surtout en fin d’après midi, lorsque le soleil se couche. Magique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s