Adrenalina y Obelisco

C’est à deux pas de l’Obeslisque que j’ai entrepris l’ascension d’un échafaudage.

Encore une fois, il m’a fallu faire fi du regard des passants et monter naturellement les barres de fer pour atteindre le petit escalier. Je commence à m’habituer à ce petit moment d’adrénaline, il fait parti de l’exploration. Une fois la-haut, la vue était plus surprenante encore que ce que j’avais imaginé. J’avais la chance d’avoir une très large vue sur deux des plus grandes avenues de la capitale Argentine: Avenida Corrientes et Avenida 9 de Julio.

Le soleil couchant offrait un spectacle flamboyant et l’Obélisque ajoutait une touche de magie à la scène. Dans un élan de curiosité je suis allé sur la petite terrasse du toit de l’immeuble, et j’ai ainsi pu accéder à la partie qui donnait directement sur la « 9 de Julio », plus large avenue du monde ! Et oui !

 

.

Une fois là-haut, le spectacle était au rendez-vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s