Je prends la Bastille !

Quel plaisir de prendre la Bastille ! En photo.

A deux pas de la Place de la Bastille, dans l’une des rues convergentes, se dresse un grand échafaudage. Le toit qu’il atteint est plus haut que les bâtiments mitoyens. J’ai du mal à imaginer le point de vue que l’on a au somment. J’en déduis facilement qu’il doit y avoir une belle vue sur la Place, mais je ne sais supposer le reste du champs de vision.

A 22h45, beaucoup de passant circulent et passent sous l’échafaudage qui sera mon complice de ce soir. Après 15 min d’hésitation, je décide d’entreprendre l’ascension. La pancarte « télé-video surveillance », n’a pas su me dissuader. Je passe devant la caméra, monte la première échelle, soulève la trappe, atteint le second palier… Puis tout s’enchaine, d’échelle en échelle, de trappe en trappe…c’est devenue une routine. Et c’est avec assurance que je m’éloigne de la rue, des voitures et des parisiens en chemin pour arroser le début du Week-end.

Dix minutes plus tard à peine, me voilà au somment de l’échafaudage. Il arrive pile à la hauteur du toit. J’enjambe donc les barres de métal et foule le toit de zinc. La vue est fantastique.Très vite, ce sentiment de liberté que je connais bien m’envahit. Je vis pleinement l’instant, ce moment de déconnexion avec la rue et la vie en bas. Je me sens à la fois connectée à moi même et à Paris.

Devant moi se dresse la colonne illuminée de la Place de la Bastille. Plus loin vers le fond la tour Eiffel se dresse dans la nuit avec ses lumières. Je distingue également les 2 tours imposantes de Notre-Dame. Et sur ma droite au loin, MontMarte brille en tout petit.

Cette vue sur Paris à 360° est magique. La sensation d’avoir les toits parisiens sous les pieds est inimitable.  Ce moment est précieux. C’est incroyable qu’une chose aussi simple que d’être debout sur un toit de Paris puisse procurer autant de sensations. Ceci prouve que chacun peut-mettre de la magie dans son quotidien, sans forcément avoir à payer le meilleur resto, le plus bel hôtel ou la plus belle voiture. Cette escapade m’a couté 10 minutes de grimpette. C’est tout. Et le cadeau est splendide.

J’en ai profité pour marcher sur les autres toits, passant à côté des lucarnes et des cheminées. Assise sur une cheminée, j’ai observé scintiller la Tour Eiffel. J’ai remercié là vie pour ce moment. Et remercier les toits pour leur accueil.

Puis, je suis redescendue, sans encombres et je suis retournée dans le flot de la rue.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s